Calcutta – Guwahati – Nameri – Dirang – Tawang – Dirang – Kaziranga – Majuli – Ziro – Daporijo – Along – Damroh – Pasighat – Dibrugarh – Sibsagar – Mon – Dibrugarh – Calcutta
Inde du Nord : Mystérieuses ethnies des territoires du Nord-Est

Calcutta – Guwahati – Nameri – Dirang – Tawang – Dirang – Kaziranga – Majuli – Ziro – Daporijo – Along – Damroh – Pasighat – Dibrugarh – Sibsagar – Mon – Dibrugarh – Calcutta
  • Itinéraire détaillé
  • Carte
  • Bon à savoir
  • Prix
  • Réserver ou personnaliser votre voyage
  • Photos du voyage
  • Contacter nous pour ce voyage

 

Jour 1 : VOL INTERNATIONAL – CALCUTTA

Arrivée à Calcutta tard le soir, dans le courant de la nuit, ou tôt le lendemain matin.

 

Jour 2 : CALCUTTA – GUWAHATI

Vol dans la matinée de Calcutta vers Guwahati, capitale de l’Assam. Accueil et transfert vers l’hôtel. Guwahati s’appelait autrefois Pragjyotishpura (cité orientale de la lumière), sur la rive Sud du Brahmapoutre. Visite du temple de Kamakshya édifié sur une colline, qui est un foyer de l’hindouisme tantrique. Des chèvres y sont régulièrement offertes en sacrifice. Nuit à l’hôtel à Guwahati.

 

Jour 3 : GUWAHATI – NAMERI

Route vers l’Eco Camp, campement aménagé en bordure du parc national de Nameri, situé dans la plaine de la rivière Bhorelli, toujours en Assam mais juste en bordure des montagnes. Il abrite des espèces en danger, tel que le calao rhinocéros, mais aussi des tigres (27 en 1997) et des éléphants. Logement sous grandes tentes confortables et bien aménagées en bordure du parc de Nameri.

 

Jour 4 : NAMERI – DIRANG

Route vers le Nord. Nous quittons les plaines de l’Assam pour pénétrer dans les montagnes de l’Arunachal Pradesh. Nous pénétrons en Arunachal Pradesh au poste de Bhalukpong. Nous prenons de l’altitude à travers la jungle et atteignons Bomdila chef-lieu du district de West Kameng, région habitée par les ethnies Monpa et Sherdukpen, qui suivent toutes deux le Bouddhisme tibétain. Nous sommes déjà dans un environnement himalayen. « Mon » signifie en Tibétain « région de basse altitude » et « Pa » veut dire « habitant ». Il est vrai que l’altitude est moins élevée que sur le plateau tibétain et la végétation est omniprésente, comme au Sikkim et au Bhoutan. Les Monpa représentent 40 000 habitants environ en Arunachal.

Nous visitons un monastère bouddhiste tibétain (école Gelugpa) à Bomdila, et aurons peut-être la chance de rencontrer Tsona Gontse Rimpoche, s’il est disponible. La rencontre peut se faire aussi du côté de Tawang ou au retour, selon son emploi du temps. Sa fonction lui prend beaucoup de temps, d’autant plus qu’il est aussi ministre de la culture de l’état d’Arunachal. Puis continuation vers Dirang.

Nuit dans une auberge assez confortable et sympathique à Dirang.

 

Jour 5 : DIRANG – TAWANG (3100 m)

Route vers Tawang. Avant de quitter la vallée de Dirang, nous allons découvrir à pied le très beau village de Chug. Puis nous franchissons par la route le col de Sela (4249 m) qui nous donne accès à la vallée de Tawangchu où est situé le monastère de Tawang, tout près de la frontière avec le Bhoutan (à l’Est) et juste au Sud de la frontière avec le Tibet. C’est d’ailleurs par là que le 14ème Dalai Lama s’est enfui du Tibet en Mars 1959, et a pris résidence quelque temps dans ce monastère avant d’aller vers Dharamsala. Nuit à l'hôtel à Tawang.

 

Jour 6 : TAWANG

Nous découvrons le monastère de Tawang, édifié par l’école bouddhique tibétaine des Gelugpa (« bonnets jaunes ») en 1680, qui occupe une position dominante, telle une forteresse, car à l’époque il fallait se protéger contre les attaques des moines des écoles rivales : Drukpa du Bhoutan voisin, mais aussi Nyingmapa et Karmapa. Le monastère abrite une intéressante collection de thangka et une grande bibliothèque de livres sacrés dont certains sont écrits en lettres d’or, ainsi qu’une grande statue de Bouddha dorée dans la salle de prière. Avec ses étroites rues pavées, ses nombreux bâtiments et le vaste espace qu’il renferme, le complexe monastique est comme une petite ville.

Nous découvrons aussi le Brandung Chung Ani Gompa, monastère de nonnes, plus haut dans la montagne. Nous visitons aussi la maison où est né le 6ème Dalai Lama, au parcours étonnant, très porté sur la poésie et bon vivant. Nuit à l'hôtel à Tawang.

 

Jour 7 : RÉGION DE TAWANG

Route vers Zimithang, tout près de la frontière avec le Bhoutan, en suivant la vallée d’une rivière qui va ensuite irriguer ce pays. C’est de cette vallée qu’est originaire Tsona Gontse Rimpoche, où il se rend aussi occasionnellement. Visite de Gorsam Chorten, grand chorten avec deux grands yeux tels qu’on trouve dans la région de Kathmandu par exemple.

Nous découvrons aussi des villages Monpa, ethnie dominante de la région, dans les environs de Lumla. Nuit à l'hôtel à Tawang.

Nombre d’heures de marche : 2 à 3 heures environ

 

Jour 8 : TAWANG – DIRANG

Retour par la même route qu’à l’aller, en franchissant le col de Sela (4249 m) et descente dans la vallée de Dirang. Randonnée dans l’après-midi dans la vallée de Sangti vers des villages Monpa. La région de Dirang est plus basse que celle de Tawang, mais également plus proche du Bhoutan. Cela se ressent dans l’architecture ainsi que dans le dialecte parlé par les Monpa qui habitent la région.

En soirée, possibilité de prendre un bain dans des sources d’eau chaude sulfureuses. Nuit en auberge confortable et sympathique à Dirang. Nombre d’heures de marche : 2 à 3 heures.

 

Jour 9 : DIRANG – KAZIRANGA

Retour par la route vers Bhalukpong, et traversée vers Tezpur, en Assam. Continuation vers le parc national de Kaziranga, de l’autre côté du Brahmapoutre, qui est le dernier grand habitat en Inde des rhinocéros unicornes (il y en a 1500 environ), et a été classé à ce titre sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Nuit à l’hôtel à Kaziranga.

 

Jour 10 : KAZIRANGA – MAJULI

Randonnée à dos d’éléphants (1 h 30) de très bonne heure le matin pour approcher la faune de Kaziranga de plus près, et surtout les rhinocéros qu’on peut voir dans les grandes herbes parfois à seulement 5 mètres. Puis départ par la route vers l’Est, toujours en Assam, vers la région de Jorhat. Transfert vers les bords du Brahmapoutre afin de prendre un bateau à destination de l’île de Majuli, située au milieu du Brahmapoutre. Début des visites à Majuli l'après-midi. Nuit dans un satra (monastère) ou du côté de la maison d’Ananda.

 

Jour 11 : ÎLE DE MAJULI

Cette grande île fluviale de 577 km2 abrite 23 villages et une population est surtout composée par les ethnies Mishing, Kachari et Deori, ainsi bien sûr que les Assamais. Ces derniers sont issus d’un mélange de populations shan, originaires de Birmanie, et de Bengali. Les Shan, peuple de langue de type Thai régnèrent pendant 600 ans sur l’Assam qui s’appelait alors royaume Ahom. Une étonnante culture vaishnavite (dédiée à Vishnou) subsiste avec encore, avec 21 satra (monastères) encore actifs, où les moines apprennent la danse, la musique et les arts. Nous découvrons l’île de Majuli avec ses villages et ses satra.

Nuit dans un satra (monastère) ou du côté de la maison d’Ananda.

 

Jour 12 : MAJULI – ZIRO (1560 m)

Traversée du Brahmapoutre vers le Nord. Nous quittons à nouveau les plaines de l’Assam pour pénétrer dans les montagnes de l’Arunachal Pradesh. Route vers Ziro. Nous découvrons en cours de route quelques maisons longues isolées de l’ethnie Nishi. Sur le plateau de Ziro, au cœur du pays Apatani, à 1560 mètres d’altitude, nous marchons à travers des villages de l'ethnie Apatani. Les femmes de cette ethnie ont pour coutume d’orner leurs narines avec des disques de rotin peints en noir ainsi que quelques tatouages. Les Apatani pratiquent encore aujourd’hui la divination et le chamanisme. Ils étaient bien plus pacifiques que leurs voisins Nishi et Miri. Ils vivent de manière très concentrée, au contraire de tous les autres groupes ethniques. Les ruelles sont parfois assez étroites et les maisons sont serrées les unes aux autres, séparées par des palissades de bambou. Il n’y a que 5 villages, tous situés sur ce même plateau, regroupant toute la communauté Apatani, qui compte environ 22 000 habitants en Arunachal.

Nuit à l’hôtel à Ziro.

 

Jour 13 : RÉGION DE ZIRO

Journée complète dans la région de Ziro, chez les Apatani bien sûr, avec rencontre d’un chamane de cette ethnie, mais aussi vers des villages Nishi situés à une vingtaine de kilomètres de Ziro, avec un peu de randonnée. Les Nishi sont environ 116 000, c'est-à-dire presque 11% de la population de tout l’Arunachal Pradesh. C’est le principal groupe ethnique de tout l'Etat hormis l’ensemble des clans Adi. Par contre, leur habitat est plus dispersé que celui des Apatani. Les Nishi sont polygames et vivaient autrefois dans de longues maisons pouvant atteindre 60 mètres de long abritant tout le clan familial.

De nos jours, les habitations sont plus petites, mais il reste encore quelques maisons plus longues. Lors des fêtes, les hommes Nishi portent une sorte de casque de rotin tressé sur la tête, orné d’un grand bec de calao géant. Ces calaos, appelés calao rhinocéros, sont en voie de disparition et les Nishi commencent à remplacer les becs naturels par des becs réalisés en fibre de verre et résine.

Nuit à l’hôtel à Ziro. Nombre d’heures de marche : 2 à 3 heures

 

Jour 14 : ZIRO – DAPORIJO (600 m)

Route vers Daporijo à travers les montagnes. Dans la matinée, nous partons en randonnée vers le village de Raga, habité par l’ethnie « Hill Miri », c'est-à-dire Miri des collines par opposition à leurs cousins Miri qui habitent dans l’Assam au pied des montagnes. Les Hill Miri représentent 11 000 habitants et sont parmi les plus pauvres des ethnies de la région. Comme les hommes Nishi, ils portent encore parfois une espèce de casque de rotin sur la tête, mais non orné de bec de calao. Daporijo est situé dans la vallée de la rivière Subansiri, qui prend sa source au Tibet, dans la région de Lhuntse.

Nuit en maison d’hôtes gouvernementale ou hôtel local à Daporijo.

 

Jour 15 : DAPORIJO – ALONG

Route vers Along à travers les montagnes. Nous passons du bassin de la rivière Subansiri à celui de la rivière Siyom. Dans la région d’Along, nous découvrons un grand village des Adi Gallong. Ce sous-groupe de l’ethnie Adi est le plus riche et le plus influent au sein des communautés Adi. Cela se voit dans l’architecture massive, cossue et très bien conçue de leurs maisons. Dans la région d’Along habitent d’autres sous-groupes de l’ethnie Adi, tels que les Minyong, les Pasi et les Padam, qui habitent dans les montagnes environnantes. Ils ont tous des traits mongoloïdes et sont encore animistes pour la plupart. Les Adi sont en fait les populations que les explorateurs et colons anglais appelaient « Abor » au 19ème et au début du 20ème siècle, terme signifiant « sauvage » dans un dialecte des plaines de l’Assam. Les Adi, tous clans confondus comptent environ 160 000 habitants, c'est-à-dire environ 15% de la population de l’Arunachal.

Nuit en hôtel local à Along.

 

Jour 16 : ALONG – DAMROH

Nous faisons quelques visites de villages dans la région d’Along, avant de rejoindre le cours du Brahmapoutre, qui dans cette région s’appelle Siang. Traversée d’une grande passerelle de 70 mètres de long qui enjambe le puissant fleuve, faite traditionnellement de bambou et de rotin mais renforcée récemment par des câbles d’acier. De retour au véhicule, nous remontons par la route le cours du Brahmapoutre vers le Nord, puis nous traversons le fleuve vers l'Est par le pont de Dite Dime afin de rejoindre le cours de la rivière Yamne. Découverte en chemin de villages de l'ethnie Adi Minyong. Dans le bassin de la rivière Yamne nous découvrons des villages des ethnies Adi Simong et Adi Karko, notamment le village de Yingkiong.

L’ethnie Adi verrouillait l’accès au Tibet par les rives du Brahmapoutre et régnaient en maîtres dans ces montagnes couvertes de jungle, et les Anglais ont eu beaucoup de mal à les maîtriser......... ! Nous nous installons dans le tout nouveau lodge ouvert par notre ami Oken. Cela fait des années qu'il travaillait dessus. Nuit en lodge à Damroh.

Nombre d’heures de marche : 1 à 2 heures

 

Jours 17 et 18 : RÉGION DE DAMROH

Nous passons deux journées complètes dans la région de Damroh pour découvrir cette belle région et des villages des ethnies Adi et Milang. Comme nous avons le lodge de Damroh comme camp de base, il est possible d'organiser différents types de visites selon le profil et les envies des participants, avec quelques randonnées plus ou moins longues vers des villages de l'ethnie Milang, tels que Dalbin et Pakimodi, ou des visites plus accessibles. Dans les environs de Damroh il y a une grande passerelle de 300 mètres de long qui enjambe la rivière Yamne. Une nuit en lodge à Damroh et une nuit dans un village, chez l'habitant.

Nombre d’heures de marche : 4 à 6 heures chaque jour.

 

Jours 19 et 20 : DAMROH – PASIGHAT

Fin des visites dans la région de Damroh, puis nous partons par la route vers le Sud pour rejoindre une région située à l'Est de Pasighat habitée par le sous-groupe Padam de l’ethnie Adi, mais aussi des populations Idu Mishmi. Les Mishmi sont un autre important groupe ethnique de l’Arunachal, qui occupe toute la partie orientale de cette région, aux frontières avec la Birmanie et le Tibet, séparés en plusieurs sous-groupes comme les Adi. Découverte de villages de ces ethnies, notamment du côté de Mebo et Siluk. Puis route vers Pasighat, bourgade située près de l’endroit où le Brahmapoutre quitte les montagnes himalayennes pour s’étaler dans les plaines de l’Assam. Pasighat est dans la plaine, mais toujours en Arunachal. Nombre d’heures de marche : 1 à 3 heures de marche chaque jour

 

Jour 21 : PASIGHAT – DIBRUGARH ET SIBSAGAR

Nous quittons Pasighat et descendons en ferry au fil du Brahmapoutre vers le Sud, jusqu’à Dibrugarh. C’est une bonne occasion pour découvrir l’activité fluviale. Dibrugarh est une grande ville de l’Assam oriental, située tout près des montagnes du Nagaland et de l’Arunachal Pradesh, au bord du fleuve Brahmapoutre. Transfert vers Sibsagar. Visite en chemin d’une plantation de thé, le célèbre thé de l’Assam, si le temps le permet. Nuit à l’hôtel à Sibsagar.

 

Jour 22 : SIBSAGAR – MON

Une ou deux visites le matin à Sibsagar, ancienne capitale du royaume Ahom, qui fut dominé par des clans de l'ethnie Shan, originaires de Birmanie. C'est de Ahom que vient le nom d'Assam. Puis nous partons vers les collines et montagnes du Nagaland. Nous entrons dans la région de Mon, située dans la partie méridionale de la chaîne des Monts Patkai, à environ 20 kilomètres de la frontière birmane, surtout habitée par le clan Konyak de l’ethnie Naga.

Les Konyak sont souvent considérés comme les plus farouches des Naga. Ils obéissent au système des angh, qui sont les chefs héréditaires, ce qui leur a permis de conserver plus de traditions et coutumes. Certains hommes Konyak ont le visage tatoué. Début des visites de villages dans la région de Mon. Visite notamment de morung intéressants. Les morung étaient des sortes de dortoirs pour jeunes ainsi que des lieux de réunions de chaque quartier. Nuit à l’hôtel à Mon.

 

Jours 23 et 24 : RÉGION DE MON ET LONGWA

Nous partons en jeep vers le village de Longwa, qui est un des plus grands de la région. Situé sur une crête, il est traversé par la frontière officielle entre Inde et Birmanie. Le angh, chef héréditaire du village, a justement sa maison à cheval sur les deux pays. Nuit près de sa maison, mais du côté birman. Découverte de ce village, un des plus beaux et des mieux conservés de toutes les Naga Hills. Marche à travers le village, très vaste, et même du côté birman en contrebas de la crête. Les soldats birmans ne sont pas présents à la frontière....... ! Randonnée aux alentours. Rencontre des Naga sur les sentiers et près du village : chasseurs, femmes ramenant du bois dans des hottes ou de l’eau dans tubes de bambou, cultivateurs, etc. Visite aussi d’autres villages Naga importants, notamment Shangnyu, qui abrite un étonnant panneau en bois sculpté. Le angh de ce village joue un rôle très important dans cette région reculée septentrionale du Nagaland, tout près de l’Arunachal Pradesh et de la Birmanie. Découverte aussi du village de Chui, qui abrite quelques longues maisons, et un autre, plus loin sur la route de Tuensang, qui abrite encore des crânes humains datant de l’époque, pas si lointaine, de la chasse aux têtes, stockés dans un long tambour en bois creusé dans un gros tronc. Autrefois, ils étaient stockés sur des étagères. Deux nuits à l'hôtel à Mon, mais selon les conditions il est parfois possible de passer une des deux nuits à Longwa, à côté de la maison du chef du village. Nombre d’heures de marche : 1 à 2 heures

 

Jour 25 : MON – DIBRUGARH – CALCUTTA

Retour de bonne heure le matin par la route vers Dibrugarh, dans les plaines de l’Assam. Après le petit-déjeuner, transfert vers l’aéroport et envol pour Calcutta.  Vibrante et envoûtante, ville culturelle par excellence, Calcutta est une cité immense à l'âme extraordinaire, qui abrite de très beaux vestiges de l’époque coloniale. Elle est la 2ème ville la plus peuplée d’Inde, après Bombay et avant Delhi (14 millions d’habitants) et s’étire à l’est de la rivière Hooghly. Installation et nuit à l’hôtel.

 

Jour 26 : CALCUTTA

Tôt dans la matinée, visite du grand marché aux poissons de Calcutta. Après le petit déjeuner, visite du lieu de vie de Mère Theresa, (moment de recueillement possible), puis rencontre avec les enfants de l’orphelinat. Après le déjeuner vous irez faire une balade dans le jardin botanique. Dans l’après midi vous irez visiter le Victoria Mémorial ainsi que la cathédrale St Paul, vestige de l’empire britannique.

Soirée libre. Nuit l’hôtel.

 

Jour 27 : CALCUTTA – VOL INTERNATIONAL

Transfert à l’aéroport et envol vers la France.

 

 

Véhicules et chauffeurs :

 

Les véhicules varient selon le nombre de participants (modification sur simple demande) :

  • 2 personnes : Tata Indigo ou similaire
  • 3 à 4 personnes : Toyota Innova ou similaire
  • 5 à 8 personnes : Tempo Traveller ou similaire
  • Plus de 8 personnes : Bus Volvo

Note : tous nos chauffeurs sont anglophones.

 

Formalités avant votre départ :

 

Il est obligatoire d’être en possession d’un passeport valide 6 mois après votre retour et d’un visa le jour de votre départ. L’agence dégage toute responsabilité si vous n’avez pu obtenir votre visa le jour du départ. Nos équipes sont cependant à votre disposition pour vous renseigner sur les démarches à suivre. Merci de consulter les sites spécialisés. (Exemple : VFS Global)

 

Vaccins :

 

Aucune vaccination n’est obligatoire pour un séjour en Inde mais selon la zone dans laquelle vous allez séjourner ou bien la durée de votre séjour, des recommandations et préventions sont à considérer. Merci de consulter les sites spécialisés.

 

Prix :

 

Le prix affiché sur notre site Internet est un prix basé sur deux personnes, si vous souhaitez voyager seul(e), sachez que le prix sera légèrement supérieur car les frais de transport et d’hébergement ne sont pas partagés. Le prix affiché peut varier en fonction des disponibilités des vols, des hébergements et de la saison à laquelle vous souhaitez effectuer votre voyage. 

 

Le prix comprend :

  • Les transferts aéroport A/R et les transferts intérieurs selon le descriptif du circuit
  • Hébergement dans les hôtels cités ou similaires, dans la catégorie indiquée (normes locales) sur la base de logement en chambre double/twin avec petit déjeuner.
  • Toutes les activités et visites mentionnées dans le programme
  • Pension complète
  • Guide anglophone
  • PAP (Protected Area Permit)
  • Vols domestiques
  • Toutes les taxes
  • Support terrain 7J/7 et 24H/24

 

Le prix ne comprend pas :

  • Les vols internationaux
  • Les taxes d’aéroport, frais de visa et d’assurance
  • Shopping, pourboires, boissons et autres dépenses personnelles
  • Tous les billets (droit) d’entrée des monuments
  • Achat d’un droit pour prendre des photographies et/ou vidéos dans les palais et autres sites

 

Pour réserver ou personnaliser un voyage :

 

Vous pouvez contacter nos conseillers par email (cela ne vous engage en aucune façon à acheter ou réserver ce voyage).

Un conseiller vous recontactera dans les plus brefs délais afin de répondre à votre demande et pourra vous faire parvenir un itinéraire détaillé.

 

Que peut-on personnaliser ?

Notre agence vous propose de personnaliser tous les aspects de votre voyage si vous le souhaitez et cela en conservant les meilleurs tarifs.

 

Vous pouvez :

  • Personnaliser l’itinéraire,
  • Choisir de passer par une ville plutôt qu’une autre,
  • Intégrer des activités ou orienter votre voyage sur la thématique de votre choix (cuisine, yoga, sports),
  • Choisir une catégorie de voiture supérieure, de voyager en train plutôt qu’en avion,
  • Mixer les catégories d’hôtels pour optimiser confort et prix.

Nous sommes à votre écoute pour réaliser le voyage qui vous correspondra.

 

Note : Ce service est entièrement gratuit.

 

Notre conseil : Réservez à l’avance !

     
     
     

Votre demande de voyage

Civilité :
Prénom :
Nom :
E-mail :
Confirmation de l'E-mail :
Adresse :
Adresse complémentaire :
Code postale :
Ville :
Pays :
Téléphone :
Nombre de voyageurs
Adultes Enfants
(2 à 11 ans)
Bébés
(-2 ans)
Votre message :